Demi pair : le témoignage de Jonathan parti 10 mois à Londres

Publié le Catégories Partage d'expérienceÉtiquettes , , ,

Nous avons interrogé Jonathan H. sur son séjour en tant que demi pair à Londres. Vous voulez apprendre l’anglais et garder des enfants à mi-temps ? A travers son témoignage, il nous explique comment il vit son expérience et pourquoi il a choisi cette option ! Peut-être saurez-vous prendre votre décision par la suite…

Jonathan H. est un jeune parisien âgé de 26 ans qui a décidé de consacrer 10 mois de sa vie à l’apprentissage de l’anglais. Il a donc choisi notre programme demi pair pour rejoindre sa nouvelle famille dans le Sud de Londres, Herne Hill, en septembre dernier.

Rappelons que ce programme alterne à la fois la garde d’enfants et des cours de langue obligatoires dans une journée. Pour en savoir plus sur les conditions d’accès et les tarifs, consultez la page ici.

Jonathan-demi-pair-londres

L’option idéale pour apprendre l’anglais et découvrir la ville

Solution Au Pair &+ : De combien d’enfants t’occupes-tu ?

Jonathan H. : Ma famille d’accueil a 3 enfants mais je m’occupe uniquement de Minnie, 15 ans et d’Hector, 11 ans. Le plus grand est à la fac en internat, je le vois que pendant les vacances ! Je pense que leur âge me convient très bien car nous pouvons avoir des discussions et maintenir un réel échange.

Comment s’organisent tes journées de demi pair ?

Les enfants sont assez grands, ils font tout tout seuls le matin. Je m’occupe principalement de déposer Hector en voiture à l’école avant de rejoindre la mienne. Minnie, est très indépendante. Elle se prépare pour l’année prochaine et fait donc son trajet seule en bus. Après la classe, j’ai une bonne partie de l’après-midi pour moi avant d’aller récupérer le plus petit vers 16h/17h. C’est le moment que j’utilise pour visiter Londres, boire un verre en terrasse ou faire du shopping. Le soir, j’en profite généralement pour sortir rejoindre des amis. On est aussi là pour découvrir et faire des rencontres !

Explique-nous une journée type de cours d’anglais.

Je suis en cours de 9h15 à 12h15 du lundi au vendredi. En début de programme, nous avons eu un test d’anglais pour déterminer notre niveau et nous dispatcher dans des groupes de classe. On n’est que 5 dans la nôtre sinon c’est généralement 8 à 12 personnes. C’est tellement plus motivant d’apprendre l’anglais dans ces conditions ! Je me souviens que je prenais beaucoup moins de plaisir lors de mon cursus scolaire… L’enseignement est assez ludique : mises en situation, jeux, Cluedo, jeux de rôles, etc. On peut avoir quelques travaux collectifs mais c’est plus difficile. La plupart des jeunes finissent leur programme n’importe quand dans l’année !

Explique-nous une journée type de garde d’enfants avec la famille.

J’ai un vrai rôle de superviseur, de grand frère ! Je cuisine le soir pour les enfants, je les emmène au sport, les aide pour les devoirs mais j’ai très peu de tâches ménagères. Bien sûr, je gère principalement ma chambre et mon propre linge. Je pense que les parents ont surtout besoin d’être rassurés de savoir que quelqu’un est présent quand ils ne sont pas à la maison.

 

Apprendre la langue anglaise à Londres

Quel était ton niveau d’anglais avant de partir ?

Je n’avais vraiment pas un bon niveau ! J’avais besoin de travailler l’anglais, ma compréhension, mon expression… C’est la raison pour laquelle j’ai opté pour le demi pair avec des cours tous les matins.

A quel moment, et grâce à quoi, as-tu commencé à faire des progrès ?

Mes progrès sont principalement dûs aux cours. Je ne vois plus l’apprentissage comme une simple note ! J’ai compris que j’avais besoin de l’anglais et que ça me servirait dans ma vie professionnelle. Sinon j’essaie d’échanger un maximum avec les parents et les enfants.

Et maintenant, qu’en est-il ?

Depuis mon arrivée en septembre 2017, je dirais que les vrais progrès sont apparus en 3 ou 4 mois. Je m’en suis rendu compte en revenant à Londres après de courtes vacances à Paris en Janvier. J’ai une bien meilleure compréhension, j’arrive à suivre lors des repas en famille. C’est également plus simple en expression.

Quelles sont tes astuces et motivations pour progresser plus vite ?

Il faut régulièrement pratiquer : lire beaucoup, écouter la radio ou des podcasts, regarder la télévision.. Mais aussi penser à revoir ses cours chaque soir ! Il est super important de se forcer à parler et ne pas avoir peur de faire des erreurs. L’avantage, c’est qu’aujourd’hui je ne suis plus comparé comme en classe (France). Quoiqu’il arrive je suis celui qui parle le moins bien anglais à la maison (évidence) ! Alors je n’hésite pas !

Je n’ai pas spécifiquement rencontré d’anglais mais je peux dire maintenant que j’ai des amis dans le monde entier ! L’école est un très bon réseau pour ça. Pour continuer de faire des progrès, il faut être motivé et donc avoir absolument un objectif !

Londres est cher mais riche en activités !

Comment pourrais-tu décrire le lifestyle de Londres et de l’Angleterre ?

Je n’ai pas beaucoup voyagé dans le pays. La ville de Londres est déjà assez grande, alors pour en faire le tour… Il y a un réseau de transport génial mais qui reste un peu cher. Cependant, Londres est culturellement très riche. C’est animé, il y en a pour tous les goûts. Et surtout les gens sont vraiment sympas.

Quels seraient tes conseils pour un autre jeune qui doit venir à Londres ? 

En tant que grand fan de sport, je conseillerais d’aller voir des matchs de foot. Mais aussi d’aller visiter des musées, sortir dans les pubs anglais, etc. Il y a de grandes bibliothèques où l’on peut se poser avec un bouquin. Tout dépend des centres d’intérêt de chacun. Dans tous les cas, il ne faut pas se brider. Il faut sortir en dehors de la maison pour apprendre à se sentir à l’aise dans la ville et en profiter.

« Mon objectif professionnel est une vraie motivation »

Quels étaient tes objectifs quand tu as décidé de faire ce programme ?

Mon objectif principal est professionnel. Dans le sponsoring sportif, l’anglais est super important, comme un peu partout en fait. J’ai travaillé 2 ans avant de partir et je sais que pour retrouver un poste dans mon secteur d’activité, je dois parler cette langue. En parallèle, ce séjour m’a donné envie de parler d’autres langues étrangères, comme l’espagnol !

Pourquoi as-tu choisi ce programme plutôt qu’un autre ?

Même si l’apprentissage de la langue était très important, j’aime beaucoup les enfants. Ça me paraissait être une bonne alternative à de simples cours. Et en plus, j’ai du temps libre pour découvrir !

As-tu fait des voyages pendant ton séjour  ?

Non. Mais j’ai le projet d’aller à Oxford en vélo ! Soit environ 12h de trajet aller et retour compris. Pour ceux qui seraient intéressés par ce programme, l’école propose souvent des voyages en Angleterre ou en Europe (Berlin, Amsterdam, Espagne, etc.).

Te sens-tu épanoui socialement dans cette expérience ?

Oui, tout va bien ! C’est un peu plus dur au départ de lier des relations sur la durée, comme je disais les « demi pairs » ne restent que 10 mois environs. J’aime vraiment l’expérience de l’école, on rencontre beaucoup de jeunes même s’il y a un gros turnover. Je ne me sens pas seul, ni enfermé. Mais je dirais qu’il faut faire attention, car il est très facile de ne rien faire. Il faut vraiment se donner l’envie de découvrir, prendre le bus, faire des choses seul quand on n’a pas le choix, etc.

Sur place, l’agence nous contacte une fois par mois pour voir si tout va bien, organise des events, etc. Je suis allé en début de séjour à une Welcome Party (entre 200 et 300 personnes) pour accueillir tous les nouveaux demi pairs, au pairs. Mais tout au long de l’année, ils proposent aussi des parties de ping-pong, des visites de Londres et de musées, des concerts en live, etc.

Faire son choix et se préparer

Comment t’es-tu préparé avant ton départ ?

J’ai pris le basique : mon ordinateur et mon portable. En revanche, du côté administratif, je me suis rendu dans mon assurance (responsabilité civile) pour leur poser plein de questions pratiques. Et j’ai emporté le numéro d’urgence avec moi. Dans mon cas, j’avais déjà ma mutuelle en France qui était valable. Sinon je n’ai pas non plus eu à ouvrir de compte bancaire car j’ai une carte internationale. Idem pour le téléphone, mon forfait ayant déjà une portabilité à l’étranger.

Avais-tu des appréhensions avant de partir ?

J’avais en effet quelques réserves de ne pas connaître la famille. Mon échange s’est limité à 17 minutes d’entretien via Skype et quelques mails avant de les voir. Mais il faut y aller dès qu’on a le feeling !

Avec le recul, aurais-tu préféré faire un programme Au pair ?

Pas du tout, j’ai tout de suite choisi le demi pair. J’adore les enfants mais je voulais consacrer pas mal de temps à l’apprentissage de l’anglais. Ce genre de programme est génial pour allier plusieurs objectifs : la langue, les enfants, visiter la ville, faire plein de rencontres, etc. J’en suis totalement ravi ! Je n’ai aucune intrusion dans ma vie privé, j’ai mon espace, j’ai tous mes week-ends… Et pourtant ça ne m’empêche pas d’avoir du temps avec la famille. Je mange généralement avec eux les vendredis et dimanches soir pour profiter des parents que je vois très peu la semaine.

En ce qui concerne les vacances, je pars de mon côté lorsqu’ils prennent les leurs. Cela doit varier selon les familles mais j’étais libre quelques jours à Noël, en février et bientôt en mars. J’en profite pour retrouver mes amis et ma famille sur Paris.

Et après le demi pair

En quoi penses-tu que ce séjour peut t’aider dans ton parcours professionnel futur ? Et dans la vie en général ?

Cette expérience m’aura vraiment appris à parler anglais et savoir m’intégrer dans un environnement qui n’est pas le mien. Je pense qu’elle peut plaire à beaucoup de gens, ça s’adresse à tout public, introverti ou extraverti… il ne faut juste pas se mettre de barrières et garder son objectif en tête pendant tout le séjour. Bien sûr, il faut aimer les enfants et être gentil, ça va de soi.

Quel serait la chose que tu aimerais communiquer à quelqu’un qui hésite encore à se lancer dans l’aventure demi pair ou de choisir l’Angleterre comme destination ?

Lance-toi ! Londres n’est pas loin de la France. Le programme demi pair est un mix idéal pour s’intégrer dans une nouvelle culture (famille : native speaker), perfectionner son niveau de langue et avoir du temps pour soi, rencontrer des gens, avoir des loisirs…

J’avais le choix entre la Nouvelle-Zélande, les USA mais j’ai une vie à Paris. C’est pour cette raison que j’ai choisi Londres, ce n’est pas très loin.

Je dirais que le plus important est de définir ses objectifs. Est-ce que tu as un budget de départ pour payer les cours ? Est-ce que tu aimes les enfants ? Sinon, il vaut mieux partir sur un autre programme.

Le passage en agence a été un vrai label de qualité pour moi et son agrément à l’UFAAP un gage de sécurité. J’ai croisé quelques jeunes qui s’étaient débrouillés seuls pour venir mais ils ont vite changés de direction. Londres est une ville assez cher, même avec un poste en restauration ils ne pouvaient s’offrir qu’une petite chambre. Ils arrivaient en septembre et repartaient quelques mois après car c’était beaucoup trop fatiguant.

A vous de choisir !

 

Vous voulez faire le programme demi pair mais pas à Londres ? Nous avons plein d’autres destinations à vous proposer. Retrouvez également le témoignage de Caroline demi pair en Nouvelle-Zélande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.