Au pair en France : tout savoir sur l’argent de poche

Publié le Catégories Outils pratiquesÉtiquettes ,

Plusieurs éléments définissent le programme au pair mais la question sur l’argent de poche est l’une des plus fréquentes. Quel est le montant que je reçois en travaillant en France ? Est-ce que je suis payé pendant les vacances scolaires ? Un tas de questions auxquelles on vous répond dans cet article #sansprisedetête spécial France.

C’est quoi “l’argent de poche” de l’au pair ?

Dans notre jargon, l’argent de poche sert à définir la notion de salaire mais qui, en réalité, n’en est pas un. Les programmes au pair sont basés sur un échange de procédés très simples ; rendre un service (la garde d’enfants) en retour d’autres services (le gîte et le couvert) – même si nous savons qu’être au pair est bien plus que cela. Un complément financier (obligatoire), adapté aux heures travaillées, est donné à l’au pair afin de lui permettre de couvrir ses besoins du quotidien et de profiter de son expérience. Retrouvez d’autres questionnements et situations type sur cet article sur l’argent de poche.

billets ou argent de poche

Voyons ensemble les questions que l’au pair qui pose ses valises en France se demande sur l’argent de poche.

Montant et gestion de l’argent

Pourquoi je ne perçois pas le même montant que d’autres au pairs ? 

Le montant de l’argent de poche varie selon le pays de destination. Alors qu’en France les heures de garde obligatoires ne dépassent pas 25h/ semaine, dans d’autres pays elles peuvent aller jusqu’à 40h/semaine.

De plus, les frais liés au mode de vie des familles peuvent être plus élevés ailleurs. Dans certaines villes, comme à Londres, la vie est très chère.

Aussi, l’au pair peut recevoir un complément d’argent de poche s’il y a des enfants en bas âge.

Combien d’argent de poche puis-je espérer recevoir en échange de mon aide ? 

Un au pair en France est payée 85€ par semaine pour 25 heures de travail, sur un an de programme. Il peut espérer avoir un bonus de 15€ par semaine s’il s’occupe d’enfants de moins de 30 mois.

Lors des petites vacances, si l’au pair est amené à travailler plus, son argent de poche peut être réévalué à 125€/ semaine (charge intégrale des enfants).

Je suis dans un programme au pair en France d’été, combien suis-je payée ? 

Pour les placements d’été, l’au pair a généralement les enfants à charge une grande partie de la journée. En effet, les enfants ne sont plus à l’école, et pendant leurs vacances, leur rythme de vie est quelque peu différent. L’au pair reçoit un argent de poche de 125€/ semaine.

Où puis-je garder mon argent de poche ? 

Pendant le premier mois de son arrivée en France, l’au pair dois créer un compte en banque français. La famille d’accueil est là pour l’aider à ouvrir un compte, lui expliquer comment on dépose et retire de l’argent avec une carte de débit.

Les vacances

Lors des vacances scolaires, je pars avec ma famille d’accueil pour m’occuper des enfants, suis-je payée ? 

Tout travail qui vise à s’occuper des enfants, vacances ou non, donne le droit à l’au pair de recevoir son argent de poche. Lors des vacances, le travail peut être plus intense (les enfants n’étant pas à l’école). Cela résulte le plus souvent à une compensation financière plus élevée, ce qui est le cas en France. L’au pair reçoit 125€/semaine pendant ces vacances si le travail demande plus que 25h/ semaine.

Ma famille d’accueil part en vacances, mais je ne suis pas convié. Suis-je payé ?  

Si la famille part en vacances mais ne souhaite pas que l’au pair vienne, elle doit quand même lui verser son argent de poche.

En revanche, si l’au pair est convié aux vacances de la famille mais refuse de se joindre à eux, dans ces cas-là l’argent de poche n’est pas une obligation.

Je souhaite m’octroyer quelques vacances, suis-je payée ? 

Chaque au pair en France bénéficie d’une semaine de congés payés au cours de leur séjour. Ils sont octroyés au bout de 6 mois en continu dans la même famille.

Que se passe-t-il en cas de jours fériés ? 

Les jours fériés pour la famille le sont également pour l’au pair. Ces journées signifient que l’au pair n’est pas dans l’obligation de travailler et peut profiter d’un jour de repos supplémentaire. Ces jours fériés concernent ceux qui ont lieu en France uniquement, et non dans le pays d’origine.

S’il l’une des dates fériées dans le pays d’origine est très importante pour l’au pair, dans ce cas il convient d’en discuter avec la famille au préalable.

Heures supplémentaires

Dois-je accepter dans ce cas de figure ? 

J’ai dépassé mon “quota” d’heures de 25 heures pour la semaine mais la famille a besoin de moi pour plusieurs heures supplémentaires.

En accord avec les réglementations françaises, une au pair doit effectuer le nombre d’heures indiquées sur le contrat. Dans la pratique, selon les semaines, il se peut que la famille ait plus ou moins besoin d’aide. Ces heures “rajoutées” ne sont donc pas obligatoires ou alors le planning doit être modifié en fonction. Toutefois, ce programme est une expérience sur le moyen-terme où la flexibilité et l’échange sont des points primordiaux. Afin que le quotidien se déroule dans de bonnes conditions il faut pouvoir faire preuve d’adaptation ou trouver un accord, ensemble.

Si j’accepte, combien suis-je payée pour mes heures supplémentaires ? 

Dans le cas où l’au pair dépasse ce quota, il reçoit un complément de 8€/ heure supplémentaire de travail effectué (si actif). Dans le cas d’un travail passif, l’au pair recevra 4€/heure supplémentaire. L’au pair peut aussi, à la place, estimer avoir des heures de repos supplémentaires le mois suivant ou recevoir une participation financière à ses cours de langues.

L’utilité de l’argent de poche

Dois-je payer mon propre voyage vers ma famille d’accueil ? 

Oui, l’au pair doit prendre en charge les frais associés au trajet vers la famille d’accueil (billets de train, avion, etc.). Dès que l’au pair arrive à l’aéroport ou la gare la plus proche de la maison, généralement ce sont les familles qui viennent l’accueillir.

L’argent de poche que je reçois me sert-il aussi à payer mes charges ou taxes annuelles ? 

Non. Les charges annuelles comme l’URSSAF sont prises en charge par la famille d’accueil et il n’y a pas d’impôts à payer.

L’argent de poche que je reçois me sert-il aussi à payer mes cours de langues ? 

Oui. Les jeunes au pairs doivent financer leurs cours de langues. En France, l’au pair n’a pas l’obligation de souscrire à des cours de français, même s’ils sont recommandés. Il est aussi possible de suivre des cours de sport, de cuisine, d’art, etc. Les familles peuvent, à titre gracieux, proposer de participer, mais cela n’est pas une obligation.

L’argent de poche que je reçois me sert-il aussi à payer mes transports ou l’essence si je conduis ? 

La plupart du temps, la famille prend en charge la carte de transport de l’au pair. Notamment pour les trajets vers ses cours de langues. C’est obligatoire si l’au pair n’a pas d’autres moyens de transport pour déposer les enfants aux activités ou à l’école. Si l’au pair peut utiliser la voiture de la famille pour s’occuper des enfants, il n’y a aucun frais à prévoir. En revanche, la famille peut demander à l’au pair de payer l’essence utilisée pour ses trajets personnels.

Dois-je financer un autre permis en france ? 

En France, le permis du pays d’origine est valable pendant toute la durée du séjour (1 an). Il est renouvelable une seule fois. [Article : Tout savoir sur le permis en France]

Si j’endommage la voiture, dois-je payer les réparations avec mon argent de poche ? 

Non, si le problème a eu lieu pendant les heures de travail de l’au pair. Oui, si l’au pair utilise la voiture pour ses besoins personnels. Mais, il convient tout de même de se renseigner sur l’assurance de la voiture. Il peut y avoir une franchise à payer.

Est-ce que la famille prend d’autres frais à sa charge ?  

La famille finance l’assurance médicale de l’au pair (Cpam) et l’assurance voyage qui couvre en rapatriement, responsabilité civile et la complémentaire santé.

 

Si, après la lecture de cet article, vos questions restent sans réponses ou vous avez d’autres cas de figure liés à l’argent de poche de l’au pair en France, merci de nous les adresser directement sur les réseaux sociaux ou par mail.

 

Crédits : Photo by Christian Dubovan on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.